Notre communauté revient de loin, l’ACC renaît de ses cendres et votre magazine est enfin ressuscité ! Réjouissons-nous, car durant la crise que nous avons traversée, l’oraison funèbre de notre auguste association aurait pu être prononcé, confirmant ainsi sa perte definitive. Nous avons une fois de plus démontré à l’opinion publique que malgré nos différences sociales et idéologiques, nous avons cette volonté profonde de cheminer ensemble. Cette démarche a révélé aux camerounais du Canada la profondeur du mot dialogue.

Download (PDF, 6.24MB)